Marois se fait rassurante 2013 Souvenirs (Forum)

par Jéromec, mardi 06 juin 2023, 10:01 (il y a 118 jours) @ Dédé

Quand on se regarde on se désole, quand on se compare on se console...

souvenirs de Folline Marois qui avait oublié que la Sopfeu n'intervenant pas en haut de tel parralèle et que la Sopfeu attendait le call de la première ministre à ce sujet...

c'était une vraie de vraie conne, mais faut pas le dire trop fort c'était une femme...


https://www.journaldemontreal.com/2013/07/05/marois-rassure-la-population
Marois se fait rassurante


MÉLANIE BERGERON
Vendredi, 5 juillet 2013 19:06
MISE À JOUR Samedi, 6 juillet 2013 02:20
Alors qu’Hydro-Québec retient son souffle, la première ministre Pauline Marois a admis hier que «tout est sous contrôle» concernant la situation des feux de forêts avec la pluie attendue cette fin de semaine.

Après deux jours de mutisme, le gouvernement a voulu se faire rassurant concernant les dix feux de forêts qui sévissent dans le Nord du Québec.


«Personne n’est en danger. Les citoyens qui risquaient d’avoir des problèmes ont été évacués et sont en sécurité», a d’abord indiqué la première ministre, en présence de la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, et du président-directeur général d’Hydro-Québec, Thierry Vandal.


Mme Marois a confirmé que les lignes électriques qui acheminent l’électricité vers le sud étaient sous haute surveillance.

«La situation est sous contrôle», a renchéri pour sa part M. Vandal, en précisant que le réseau était moins à risque que jeudi et qu’il n’y avait aucun délestage électrique de prévu.

Si la situation change dans les prochains jours, l’électricité pourrait ne pas être disponible pour un certain nombre de consommateurs.

«S’il y avait du délestage, ce serait réparti sur tout le territoire. Ça viserait des utilisations non stratégiques qui ne touchent pas des services essentiels à la population et pour une courte durée», a-t-il expliqué.

Chaque artère de distribution comporte une priorité hiérarchique. Cela dit, un poste de pompiers ou une usine d’eau potable, par exemple, serait épargné vis-à-vis une résidence, si le cas devait survenir.

« Exceptionnel »

La situation climatique actuelle est «exceptionnelle», selon Pauline Marois.

«C’est du jamais vu depuis 40 ans, elle (la situation) ne se compare pas à rien qu’on ait connu dans le passé», a-t-elle souligné.

Les prévisions météorologiques annoncent de la pluie ce week-end pour les régions touchées par ces feux.

«La pluie sera utile, mais on ne fait pas le pari qu’elle va entièrement éteindre ces feux et c’est pour ça qu’on a reconfiguré le réseau de manière à pouvoir opérer même si ces feux-là reprennent après une accalmie», indique M.Vandal.

Le feu de forêt qui a causé bien des maux de tête mercredi et jeudi se situe à la hauteur de la rivière Eastmain où se trouvent plusieurs lignes de transport de haute tension.

Le 2e foyer de feu de forêt qui est suivi de près est à mi-chemin entre Sept-Îles et le Labador.

«On prévoit de la pluie par secteur oui, mais surtout des averses isolés pour les prochains jours», a fait savoir Environnement Canada.

«On peut créer des vents et essayer d’écarter la chose, mais c’est très compliqué à faire. Il vaut mieux vérifier la reconfiguration du réseau qui permet d’éviter que les métropoles fassent face à des coupures de courant», estime David Bensoussan, professeur au département de génie électrique de l’École de technologie supérieure.

Travail sur le terrain

Les équipes de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) sont toutes déployées afin de contrôler la propagation de l’incendie qui pose problème depuis quelques jours.

Une trentaine d’hélicoptères, six avions citerne et quelque 200 effectifs sont à pied d’oeuvre ou en route pour pallier au brasier. Des équipes venues du Nouveau-Brunswick et du Maine sont d’ailleurs venues prêter main forte.

«Nous avons assez de gens sur le terrain et si nécessaire, on pourra déployer d’autres équipes de la sécurité civile, de la Sûreté du Québec (SQ) et Hydro-Québec», a avancé Mme Marois.

Pour ce qui est du réseau routier, seule une partie de la route de la Baie-James est fermée en raison de la fumée.

Des vivres sont aussi en route vers les collectivités du Nord.


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum