Thèse mythiste (Jésus) (Forum)

par mathilda, mercredi 27 novembre 2019, 03:15 (il y a 255 jours)

Thèse mythiste (Jésus)

ref: web

Si tu veux avoir des discussions
des pour comme des contre
voila le dilemme


Qu'est-ce que la vérité ?

La thèse mythiste est une théorie selon laquelle Jésus de Nazareth n'a pas de réalité historique : le personnage de Jésus serait une création mythique ou mythologique.

Cette thèse est née à partir du XVIIIe siècle et du développement des méthodes historico-critiques dans l'étude des textes du Nouveau Testament. Elle tente d'expliquer entre autres l'apparition du christianisme ancien.

Selon certaines variantes de cette thèse, Jésus est un personnage légendaire, mythique, haussé à une dimension archétypale, et qui a la même (in)consistance que les personnages décrits par exemple dans Le Rameau d'or de James George Frazer. Il est ainsi souvent comparé à Mithra, Dionysos, Sol Invictus ou Esculape. Selon d'autres courants, sa personnalité est le fruit d'une élaboration théologique, ayant pris progressivement une dimension historique à partir du IIe siècle de l'ère chrétienne. Dans ce contexte, Jésus devient un personnage conceptuel, instrumentalisé par les premiers chrétiens.
Cette thématique se développe selon deux axes complémentaires :
d'une part, aucun document probant et aucune preuve archéologique n'attesteraient de l’existence de Jésus de Nazareth :

les textes chrétiens ne seraient pas dignes de foi, et les textes non chrétiens seraient d'authenticité douteuse ou pourraient être l’écho du discours chrétien ;
d'autre part, des indices peuvent amener à croire qu’il serait un personnage mythique ou fictif.

La thèse de l'inexistence historique de Jésus est restée marginale au sein de la recherche historique académique, complètement rejetée par les spécialistes universitaires du christianisme depuis la fin des années 1930.

La thèse mythiste a néanmoins continué d’être reprise régulièrement par des auteurs en dehors du milieu académique. Elle a été défendue dans les médias au début des années 2000, par exemple aux États-Unis par Earl Doherty, et en France par Michel Onfray, lequel a repris les thèses de Paul-Louis Couchoud et Prosper Alfaric

Avatar

Thèse mythiste (Jésus)

par Dédé ⌂ @, mercredi 27 novembre 2019, 03:52 (il y a 255 jours) @ mathilda

Thèse mythiste (Jésus)

ref: web

Si tu veux avoir des discussions
des pour comme des contre
voila le dilemme


Qu'est-ce que la vérité ?

La thèse mythiste est une théorie selon laquelle Jésus de Nazareth n'a pas de réalité historique : le personnage de Jésus serait une création mythique ou mythologique.

Cette thèse est née à partir du XVIIIe siècle et du développement des méthodes historico-critiques dans l'étude des textes du Nouveau Testament. Elle tente d'expliquer entre autres l'apparition du christianisme ancien.

Selon certaines variantes de cette thèse, Jésus est un personnage légendaire, mythique, haussé à une dimension archétypale, et qui a la même (in)consistance que les personnages décrits par exemple dans Le Rameau d'or de James George Frazer. Il est ainsi souvent comparé à Mithra, Dionysos, Sol Invictus ou Esculape. Selon d'autres courants, sa personnalité est le fruit d'une élaboration théologique, ayant pris progressivement une dimension historique à partir du IIe siècle de l'ère chrétienne. Dans ce contexte, Jésus devient un personnage conceptuel, instrumentalisé par les premiers chrétiens.
Cette thématique se développe selon deux axes complémentaires :
d'une part, aucun document probant et aucune preuve archéologique n'attesteraient de l’existence de Jésus de Nazareth :

les textes chrétiens ne seraient pas dignes de foi, et les textes non chrétiens seraient d'authenticité douteuse ou pourraient être l’écho du discours chrétien ;
d'autre part, des indices peuvent amener à croire qu’il serait un personnage mythique ou fictif.

La thèse de l'inexistence historique de Jésus est restée marginale au sein de la recherche historique académique, complètement rejetée par les spécialistes universitaires du christianisme depuis la fin des années 1930.

La thèse mythiste a néanmoins continué d’être reprise régulièrement par des auteurs en dehors du milieu académique. Elle a été défendue dans les médias au début des années 2000, par exemple aux États-Unis par Earl Doherty, et en France par Michel Onfray, lequel a repris les thèses de Paul-Louis Couchoud et Prosper Alfaric

_____________

Je ne suis pas un érudit dans cette matière mais je suppose avec tous les documents retrouvés dans des vestiges, prouvent que le fils du charpentier a réellement existé. Cependant, il y a trop de nébulosité entourant l'histoire de ce Jésus de Nazareth lorsque tu mets le nez dans les évangiles, à la recherche des bouts historiques du personnage. Étant donné qu'il s'agit que d'une lecture liturgique, il est permis de disqualifier l'historique !

Ashtar Isborn pourrait mieux approprier les propos de ce sujet, s'il en a envie évidemment. :)

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Thèse mythiste (Jésus)

par mathilda, mercredi 27 novembre 2019, 06:18 (il y a 255 jours) @ Dédé

Ashtar Isborn est rendu un chasseur
et un cuisinier hors pair

va finir par remplacer ricardo

Avatar

Thèse mythiste (Jésus)

par Dédé ⌂ @, mercredi 27 novembre 2019, 06:42 (il y a 255 jours) @ mathilda

Ashtar Isborn est rendu un chasseur
et un cuisinier hors pair

va finir par remplacer ricardo

_______________

:mdr:

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Thèse mythiste (Jésus)

par Vulcain, mercredi 27 novembre 2019, 10:05 (il y a 254 jours) @ mathilda

https://www.scienceetfoi.com/les-preuves-historiques-de-l-existence-de-jesus-1/

https://www.atoi2voir.com/spiritualite/jesus/dossier-histoire-vie-et-mort-de-jesus/385-...

https://qe.catholique.org/historicite-du-christ-et-des-evangiles/7005-jesus-a-t-il-vrai...

Extrait final de cette dernière page :
F.F. Bruce, professeur à l’université de Manchester :
« L’historicité du Christ est un axiome aussi sûr, pour un historien sans préjugés, que l’historicité de Jules César. Ce ne sont pas les historiens qui propagent les théories du mythe du Christ. »

Thèse mythiste (Jésus) je crois ou pas

par mathilda, mercredi 27 novembre 2019, 17:47 (il y a 254 jours) @ Vulcain

tout est écrit par des croyants

Thèse mythiste (Jésus) je crois ou pas

par Vulcain, mercredi 27 novembre 2019, 18:11 (il y a 254 jours) @ mathilda

tout est écrit par des croyants

Je doute fort que tous les historiens soient des croyants, même en se limitant à ceux qui se sont spécialisés dans cette période de l'Histoire.
Cependant, même si c'était le cas, on peut facilement répliquer que ceux qui ont tenté de remettre en cause l'historicité de Jésus étaient animés par des idéologies contraires au christianisme et n'étaient assurément pas plus objectifs que les historiens.

De plus...

par Vulcain, mercredi 27 novembre 2019, 18:17 (il y a 254 jours) @ Vulcain

... croyant ou pas, chacun peut vérifier l'existence des références à Jésus dans les textes de Flavius Josèphe, Tacite et Pline, entre autres.
Ces historiens antiques n'étaient pas chrétiens.

De plus...

par mathilda, mercredi 27 novembre 2019, 18:36 (il y a 254 jours) @ Vulcain

on été rajouté par certains
d autre par ricochet en citant un autre qui aurait connu jesus

Ce n est pas jésus qui me fatigue
c est ce qu il en on fait

on en peut nier l influence du catholicisme
sur les arts etc...pas la science surement

Quand je regarde tout les rituels
comme les sacrements, la messe

ça tient beaucoup plus comme des rituels magique
avec les costumes, gestes et tout le bazard

C est sur que jésus a existé
c est ce qu il en on fait
qui est fatiguant

Rituel magique

par mathilda, mercredi 27 novembre 2019, 18:43 (il y a 254 jours) @ mathilda

On retrouve tout cela dans la religion catholique


Le magicien peut puiser en lui-même une force magique de différentes manières :
La parole magique est supposée être efficace à condition de connaître l'intonation correcte et les mots magiques (voces magicae). La parole magique est, au choix, une prière, une incantation, une formule, des « mots barbares »53, un nom d'ange, une invocation, une onomatopée, une suite de voyelles… Les magiciens citent la parole biblique : « Que la Lumière soit », ou la formule de consécration romaine Si fas est (« si c'est permis », selon les lois divines ou par les lois naturelles).

Le geste magique est un acte supposé efficace, en particulier le sacrifice.
Le geste magique exige souvent des instruments.
Les plus connus sont la baguette magique, le miroir magique, le caducée d'Hermès, l'étoile flamboyante. Il faut ajouter des objets plus courants, comme les cierges liturgiques, les coupes d'eau lustrale.
L'imagination magique, par visualisations, symbolisations, rêves, fantasmes, poésie, est censée changer les choses. Le magicien n'invente pas une image, il trouve en esprit la vraie image des choses, par exemple pour l'homme celle d'un pentagramme, pour la planète Saturne celle d'un vieillard. Le rôle de l'imagination a été souligné par Marsile Ficin, Paracelse.
La volonté magique est une force aussi réelle que la volonté physique ou la vapeur. La magie, dit l'illuministe Jacob Böhme, « n'est en soi rien qu’une volonté, et cette volonté est le grand mystère de toute merveille et de tout secret : elle s’opère par l’appétit du désir de l’être. » La pensée unit telle chose à telle chose, selon sa volonté.

Rituel magique

par Blake, mercredi 27 novembre 2019, 18:53 (il y a 254 jours) @ mathilda

On retrouve tout cela dans la religion catholique


Le magicien peut puiser en lui-même une force magique de différentes manières :
La parole magique est supposée être efficace à condition de connaître l'intonation correcte et les mots magiques (voces magicae). La parole magique est, au choix, une prière, une incantation, une formule, des « mots barbares »53, un nom d'ange, une invocation, une onomatopée, une suite de voyelles… Les magiciens citent la parole biblique : « Que la Lumière soit », ou la formule de consécration romaine Si fas est (« si c'est permis », selon les lois divines ou par les lois naturelles).

Le geste magique est un acte supposé efficace, en particulier le sacrifice.
Le geste magique exige souvent des instruments.
Les plus connus sont la baguette magique, le miroir magique, le caducée d'Hermès, l'étoile flamboyante. Il faut ajouter des objets plus courants, comme les cierges liturgiques, les coupes d'eau lustrale.
L'imagination magique, par visualisations, symbolisations, rêves, fantasmes, poésie, est censée changer les choses. Le magicien n'invente pas une image, il trouve en esprit la vraie image des choses, par exemple pour l'homme celle d'un pentagramme, pour la planète Saturne celle d'un vieillard. Le rôle de l'imagination a été souligné par Marsile Ficin, Paracelse.
La volonté magique est une force aussi réelle que la volonté physique ou la vapeur. La magie, dit l'illuministe Jacob Böhme, « n'est en soi rien qu’une volonté, et cette volonté est le grand mystère de toute merveille et de tout secret : elle s’opère par l’appétit du désir de l’être. » La pensée unit telle chose à telle chose, selon sa volonté.

Crowley, probablement le plus grand mage de l'ère moderne devait avoir tout ça. Ou encore Franz Bardon. Lequel, tu préfères? Ou encore, tu as peut-être un autre nom.

Rituel magique

par mathilda, mercredi 27 novembre 2019, 23:02 (il y a 254 jours) @ Blake

Le curé d Ars
Padre Dio
étaient des magiciens a leur façon
et les miracles ont suivi

On est tous des magiciens a notre façon
quand on demande ou agi avec une énergie qui semble exterieur
a nous dans des prieres, actes qui sont des invocations en soi

Ici j ai tout les rituels de l église
sacrements, messe etc...que j ai étudié il y a longtemps
en groupe et pour moi les prêtres font des rituels
qui sont des rituels magique
mais cela n a rien a voir avec Jésus
a part la derniere cene et combien d autres
qu on ne connait pas de sa vie

Rituel magique

par Blake, mercredi 27 novembre 2019, 23:37 (il y a 254 jours) @ mathilda

Le curé d Ars
Padre Dio
étaient des magiciens a leur façon
et les miracles ont suivi

On est tous des magiciens a notre façon
quand on demande ou agi avec une énergie qui semble exterieur
a nous dans des prieres, actes qui sont des invocations en soi

Ici j ai tout les rituels de l église
sacrements, messe etc...que j ai étudié il y a longtemps
en groupe et pour moi les prêtres font des rituels
qui sont des rituels magique
mais cela n a rien a voir avec Jésus
a part la derniere cene et combien d autres
qu on ne connait pas de sa vie

L'égrégore Catholique, le plus puissant au monde. La magie Christique est très puissante.

De plus...

par Vulcain, mercredi 27 novembre 2019, 18:49 (il y a 254 jours) @ mathilda

on été rajouté par certains
d autre par ricochet en citant un autre qui aurait connu jesus

Ce n est pas jésus qui me fatigue
c est ce qu il en on fait

on en peut nier l influence du catholicisme
sur les arts etc...pas la science surement

Quand je regarde tout les rituels
comme les sacrements, la messe

ça tient beaucoup plus comme des rituels magique
avec les costumes, gestes et tout le bazard

C est sur que jésus a existé
c est ce qu il en on fait
qui est fatiguant

Ça, c'est une autre affaire.
Ce qu'ils en ont fait peut éventuellement être considéré comme plus ou moins complètement opposé à l'esprit du christianisme primitif et au message du Christ
(comme cela semble d'ailleurs avoir été prophétisé. Voir notamment le mystère de l'iniquité).
Je comprends que tu puisses trouver cela fatigant.

Fil RSS du sujet
powered by my little forum