Avatar

Me, my self and I ! (Forum)

par Dédé ⌂ @, mercredi 27 décembre 2017, 23:36 (il y a 353 jours)

[image]

Metallica - Nothing Else Matters
________________

J'ai toujours cru en quelque chose qui dépasse tout mon entendement et ce n'est pas aujourd'hui et ni demain qui me fera dévier de cette Voie. La vie a tellement des secrets insondables que la Lumière cause la cécité !

En fait la spiritualité, ne devrait pas être un sujet de discorde puisque irrémédiablement, chacun a un cheminement à parcourir et que celle-ci, est plus personnelle qu'une façon d'exprimer une forme-pensée, une idéologie pour auto-proclamer la façade de notre personnalité. Qui suis-je pour juger que ta croyance ne surpasse pas la mienne ? Pourquoi la tienne surpasserait-elle la mienne ? Ne trouvez-vous pas que cette mascarade devrait être terminée depuis si longtemps déjà ?

Laissons les prophètes prophétiser, ils n'ont pas encore compris !

J'ai tous les éléments, et que Dieu ait paix à mon âme, à être un prophète puisque j'ai St-Jean en moi, j'ai D'Assises et le Portier ( et 5,260,087 autres ). Que faut-il de plus pour devenir prophète ? À quoi bon d'être prophète si tout est comme depuis que le monde est monde ? N'est-il pas lieu de dire ou d'écrire que la prophétie est une nullité dans l'existence de l'humain. Alors, dites-moi, pourquoi mettre tant d'emphase sur des prédictions banales ?

En fait, l'Histoire l'indique bien que notre évolution a stagné, l'humain se vénère à qui mieux-mieux, il se badine le ventre plein comme un pantin tenu par des ficelles parce que notre monde est mené par le cul et les écus. À quoi servirait de prophétiser si rien ne change ?

Suis-je trop direct ?

L'humanisme est en voie de disparition et si dans les 5 générations suivantes, il n'y a aucun changement sur ce statut, IA prendra le contrôle de notre Matrice ! :voyance:

Merde, je viens de me faire prendre ! :mdr:

Je sais qu'il y a une force dans laquelle nous les humains, avons en nous pour réaliser un monde sans heurt, sans iniquité, dans lequel il serait plutôt qu'un paradis que d'un enfer. Nous l'avons ça en nous, bien plus qu'un Roi prêt à peser sur le Bouton de panique.

Demandez à Hiroshima, elle vous dira ce qu'un bouton qui se purge fait sur une nation. Pourtant, cela a été prophétisé !

Avons-nous vraiment besoin des Rois pour l'humanité ?

Surtout des rois de bécosses ! :mdr:

Dédé

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, jeudi 28 décembre 2017, 10:57 (il y a 353 jours) @ Dédé
édité par Dédé, jeudi 28 décembre 2017, 15:42

[image]

Metallica - Nothing Else Matters
________________

J'ai toujours cru en quelque chose qui dépasse tout mon entendement et ce n'est pas aujourd'hui et ni demain qui me fera dévier de cette Voie. La vie a tellement des secrets insondables que la Lumière cause la cécité !

En fait la spiritualité, ne devrait pas être un sujet de discorde puisque irrémédiablement, chacun a un cheminement à parcourir et que celle-ci, est plus personnelle qu'une façon d'exprimer une forme-pensée, une idéologie pour auto-proclamer la façade de notre personnalité. Qui suis-je pour juger que ta croyance ne surpasse pas la mienne ? Pourquoi la tienne surpasserait-elle la mienne ? Ne trouvez-vous pas que cette mascarade devrait être terminée depuis si longtemps déjà ?

Laissons les prophètes prophétiser, ils n'ont pas encore compris !

J'ai tous les éléments, et que Dieu ait paix à mon âme, à être un prophète puisque j'ai St-Jean en moi, j'ai D'Assises et le Portier ( et 5,260,087 autres ). Que faut-il de plus pour devenir prophète ? À quoi bon d'être prophète si tout est comme depuis que le monde est monde ? N'est-il pas lieu de dire ou d'écrire que la prophétie est une nullité dans l'existence de l'humain. Alors, dites-moi, pourquoi mettre tant d'emphase sur des prédictions banales ?

En fait, l'Histoire l'indique bien que notre évolution a stagné, l'humain se vénère à qui mieux-mieux, il se badine le ventre plein comme un pantin tenu par des ficelles parce que notre monde est mené par le cul et les écus. À quoi servirait de prophétiser si rien ne change ?

Suis-je trop direct ?

L'humanisme est en voie de disparition et si dans les 5 générations suivantes, il n'y a aucun changement sur ce statut, IA prendra le contrôle de notre Matrice ! :voyance:

Merde, je viens de me faire prendre ! :mdr:

Je sais qu'il y a une force dans laquelle nous les humains, avons en nous pour réaliser un monde sans heurt, sans iniquité, dans lequel il serait plutôt qu'un paradis que d'un enfer. Nous l'avons ça en nous, bien plus qu'un Roi prêt à peser sur le Bouton de panique.

Demandez à Hiroshima, elle vous dira ce qu'un bouton qui se purge fait sur une nation. Pourtant, cela a été prophétisé !

Avons-nous vraiment besoin des Rois pour l'humanité ?

Surtout des rois de bécosses ! :mdr:

Dédé

Pas mauvais ton texte. 5 générations suivantes? Pas sûr. Selon Hawkings, on vit sur du temps emprunté. Il n'y a aucune issue à part la fin et destruction de l'humanité. Tout ça bien engendré par l'humain. Pour ce qui est de la réalisation, il est préférable de ne pas aller dehors pour réaliser car c'est pas un temps pour réaliser grand chose dehors.

:frette:

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, jeudi 28 décembre 2017, 16:10 (il y a 353 jours) @ Blake

Pas mauvais ton texte. 5 générations suivantes? Pas sûr. Selon Hawkings, on vit sur du temps emprunté. Il n'y a aucune issue à part la fin et destruction de l'humanité. Tout ça bien engendré par l'humain. Pour ce qui est de la réalisation, il est préférable de ne pas aller dehors pour réaliser car c'est pas un temps pour réaliser grand chose dehors.

:frette:

___________________

Hawkings est un Christian Page des pauvres ! :mdr:

R2Téteux, sors de mon corps mon gériboire ! :charlemagne:

Blagues à part, il n'a pas tout à fait tort de dire qu'il n'y a aucune issue pour l'humanité, ça se tue encore pour l'Amour d'un Dieu !

L'Intelligence Artificielle ( IA ) est une réalisation humaine qui existe maintenant ( bien qu'en ébauche pour certaines applications scientifiques, entre autre en astronomie actuellement ). Dans pas long, on retrouvera des Smartphones avec l'IA intégré et tous les systèmes informatiques en seront dotés. Tu imagines le contrôle que pourra avoir ces machines munies d'une intelligence ? Normalement, une nouvelle invention technologique prend environ 5 générations pour atteindre son paroxysme. Juste à voir ce que sont devenus les appareils d'ordination pour comprendre qu'il y a fluctuation des capacités des données pratiquement à tous les six mois depuis le début du 21ième siècle. Qui pouvait prévoir qu'une simple clef peut surpasser les premiers TRS80 des années 80 en capacité de données ?

Dédé

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, jeudi 28 décembre 2017, 16:45 (il y a 353 jours) @ Dédé

Pas mauvais ton texte. 5 générations suivantes? Pas sûr. Selon Hawkings, on vit sur du temps emprunté. Il n'y a aucune issue à part la fin et destruction de l'humanité. Tout ça bien engendré par l'humain. Pour ce qui est de la réalisation, il est préférable de ne pas aller dehors pour réaliser car c'est pas un temps pour réaliser grand chose dehors.

:frette:

___________________

Hawkings est un Christian Page des pauvres ! :mdr:

R2Téteux, sors de mon corps mon gériboire ! :charlemagne:

Blagues à part, il n'a pas tout à fait tort de dire qu'il n'y a aucune issue pour l'humanité, ça se tue encore pour l'Amour d'un Dieu !

L'Intelligence Artificielle ( IA ) est une réalisation humaine qui existe maintenant ( bien qu'en ébauche pour certaines applications scientifiques, entre autre en astronomie actuellement ). Dans pas long, on retrouvera des Smartphones avec l'IA intégré et tous les systèmes informatiques en seront dotés. Tu imagines le contrôle que pourra avoir ces machines munies d'une intelligence ? Normalement, une nouvelle invention technologique prend environ 5 générations pour atteindre son paroxysme. Juste à voir ce que sont devenus les appareils d'ordination pour comprendre qu'il y a fluctuation des capacités des données pratiquement à tous les six mois depuis le début du 21ième siècle. Qui pouvait prévoir qu'une simple clef peut surpasser les premiers TRS80 des années 80 en capacité de données ?

Dédé


L'intelligence artificielle va bouffer de l'humain. Bye bye les ti-counes poilus.

:D

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, jeudi 28 décembre 2017, 17:06 (il y a 353 jours) @ Blake

L'intelligence artificielle va bouffer de l'humain. Bye bye les ti-counes poilus.

:D

_______________

Nous sommes encore très loin des cyborgs ! :D

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, vendredi 29 décembre 2017, 16:49 (il y a 352 jours) @ Dédé

L'intelligence artificielle va bouffer de l'humain. Bye bye les ti-counes poilus.

:D

_______________

Nous sommes encore très loin des cyborgs ! :D

T'en as manqué un bout. À San Francisco, on utilise des robots pour chasser les sans-abris. :-|

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, vendredi 29 décembre 2017, 17:33 (il y a 352 jours) @ Blake

L'intelligence artificielle va bouffer de l'humain. Bye bye les ti-counes poilus.

:D

_______________

Nous sommes encore très loin des cyborgs ! :D


T'en as manqué un bout. À San Francisco, on utilise des robots pour chasser les sans-abris. :-|

________________

Tu as bien mentionné robot et non cyborg ! :D

Qu'importe le nom, c'est déjà un début de la déshumanisation !

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, vendredi 29 décembre 2017, 17:57 (il y a 352 jours) @ Dédé

L'intelligence artificielle va bouffer de l'humain. Bye bye les ti-counes poilus.

:D

_______________

Nous sommes encore très loin des cyborgs ! :D


T'en as manqué un bout. À San Francisco, on utilise des robots pour chasser les sans-abris. :-|

________________

Tu as bien mentionné robot et non cyborg ! :D

Qu'importe le nom, c'est déjà un début de la déshumanisation !


Oui, robots. Mais comme tu dis, c'est le début de la fin de l'humain. :-(

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, vendredi 29 décembre 2017, 18:05 (il y a 352 jours) @ Blake

L'intelligence artificielle va bouffer de l'humain. Bye bye les ti-counes poilus.

:D

_______________

Nous sommes encore très loin des cyborgs ! :D


T'en as manqué un bout. À San Francisco, on utilise des robots pour chasser les sans-abris. :-|

________________

Tu as bien mentionné robot et non cyborg ! :D

Qu'importe le nom, c'est déjà un début de la déshumanisation !

Oui, robots. Mais comme tu dis, c'est le début de la fin de l'humain. :-(

_____________

Il nous reste ceux et celles qui nous aiment autour de nous !

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, vendredi 29 décembre 2017, 18:17 (il y a 352 jours) @ Dédé

L'intelligence artificielle va bouffer de l'humain. Bye bye les ti-counes poilus.

:D

_______________

Nous sommes encore très loin des cyborgs ! :D


T'en as manqué un bout. À San Francisco, on utilise des robots pour chasser les sans-abris. :-|

________________

Tu as bien mentionné robot et non cyborg ! :D

Qu'importe le nom, c'est déjà un début de la déshumanisation !

Oui, robots. Mais comme tu dis, c'est le début de la fin de l'humain. :-(


_____________

Il nous reste ceux et celles qui nous aiment autour de nous !

S'il y en a vraiment. Car en général, ils t'aiment pour ce que tu as à leur apporter. Mais en fouillant un peu, il y en a sûrement. :-D

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, vendredi 29 décembre 2017, 18:28 (il y a 352 jours) @ Blake

_____________


Il nous reste ceux et celles qui nous aiment autour de nous !


S'il y en a vraiment. Car en général, ils t'aiment pour ce que tu as à leur apporter. Mais en fouillant un peu, il y en a sûrement. :-D

______________

Je ne peux même pas te contredire ! :mdr:

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, vendredi 29 décembre 2017, 19:09 (il y a 352 jours) @ Dédé

_____________


Il nous reste ceux et celles qui nous aiment autour de nous !


S'il y en a vraiment. Car en général, ils t'aiment pour ce que tu as à leur apporter. Mais en fouillant un peu, il y en a sûrement. :-D


______________

Je ne peux même pas te contredire ! :mdr:


En effet car ça ressemble pas mal à ça. J'en ai eu une belle preuve, il y a quelques années avec un ami qui a presque tout perdu suite à un divorce très long et difficile. Plein de gens autour de lui lorsqu'il avait beaucoup de sous et beaucoup de choses mais lorsqu'il a tout perdu ça, ces personnes sont aussi partis voir ailleurs. C'est beau l'être humain, n'est-ce pas?

:D

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, vendredi 29 décembre 2017, 20:46 (il y a 351 jours) @ Blake

_____________


Il nous reste ceux et celles qui nous aiment autour de nous !


S'il y en a vraiment. Car en général, ils t'aiment pour ce que tu as à leur apporter. Mais en fouillant un peu, il y en a sûrement. :-D


______________

Je ne peux même pas te contredire ! :mdr:

En effet car ça ressemble pas mal à ça. J'en ai eu une belle preuve, il y a quelques années avec un ami qui a presque tout perdu suite à un divorce très long et difficile. Plein de gens autour de lui lorsqu'il avait beaucoup de sous et beaucoup de choses mais lorsqu'il a tout perdu ça, ces personnes sont aussi partis voir ailleurs. C'est beau l'être humain, n'est-ce pas?

:D

------------------

Je l'ai aussi vécu dans mon cheminement. C'est plate mais ce qui ne tue pas, te rend plus fort !

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, vendredi 29 décembre 2017, 20:56 (il y a 351 jours) @ Dédé

_____________


Il nous reste ceux et celles qui nous aiment autour de nous !


S'il y en a vraiment. Car en général, ils t'aiment pour ce que tu as à leur apporter. Mais en fouillant un peu, il y en a sûrement. :-D


______________

Je ne peux même pas te contredire ! :mdr:

En effet car ça ressemble pas mal à ça. J'en ai eu une belle preuve, il y a quelques années avec un ami qui a presque tout perdu suite à un divorce très long et difficile. Plein de gens autour de lui lorsqu'il avait beaucoup de sous et beaucoup de choses mais lorsqu'il a tout perdu ça, ces personnes sont aussi partis voir ailleurs. C'est beau l'être humain, n'est-ce pas?

:D

------------------

Je l'ai aussi vécu dans mon cheminement. C'est plate mais ce qui ne tue pas, te rend plus fort !

Malheureusement, ce ne fut pas le cas dans le cas de cet ami.

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, samedi 30 décembre 2017, 00:38 (il y a 351 jours) @ Blake
édité par Dédé, samedi 30 décembre 2017, 00:42

Je l'ai aussi vécu dans mon cheminement. C'est plate mais ce qui ne tue pas, te rend plus fort !


Malheureusement, ce ne fut pas le cas dans le cas de cet ami.

_________________

Je dois t'avouer que ce ne fut pas facile puisque en ce moment de vie, je devenais père monoparental de 2 adolescentes. J'ai trimé dur pour ne pas qu'elles soient influencées par la belle-famille mais cela ne les a pas empêché de me laisser tomber à leur majorité lorsque le moment est venu que je vives une autre vie de couple ( un échec total :D ).

Là où ça vraiment été dur pour moi, c'est lorsque ma lésion a été consolidée et que l'employeur ne pouvait pas me garantir un autre emploi équivalent à mon salaire, et ni à ma condition physique ( les fameuses limitations fonctionnelles ). Ce qui a occasionné la fermeture de mon dossier en tant qu'employé et que je me retrouvais à demeurer chez-moi. Avant ma lésion, j'avais toujours un collègue qui venait chez-moi, lorsque ce n'était pas 3 à 5 collègues. Du coup, je ne les voyais plus après 2 semaines et le dernier que j'ai vu, a été mon partenaire, près de 10 ans après la lésion, qui faisait une balade de bike et est venu s'enquérir de ma santé. C'est là que j'ai compris que la solidarité est une utopie tout en constatant que nous ne valons pas plus qu'un numéro qui pèse peu sur la balance !

Mais tout ça est derrière moi maintenant, j'ai peu mais je suis heureux ! :)

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, samedi 30 décembre 2017, 11:25 (il y a 351 jours) @ Dédé

Je l'ai aussi vécu dans mon cheminement. C'est plate mais ce qui ne tue pas, te rend plus fort !


Malheureusement, ce ne fut pas le cas dans le cas de cet ami.

_________________

Je dois t'avouer que ce ne fut pas facile puisque en ce moment de vie, je devenais père monoparental de 2 adolescentes. J'ai trimé dur pour ne pas qu'elles soient influencées par la belle-famille mais cela ne les a pas empêché de me laisser tomber à leur majorité lorsque le moment est venu que je vives une autre vie de couple ( un échec total :D ).

Là où ça vraiment été dur pour moi, c'est lorsque ma lésion a été consolidée et que l'employeur ne pouvait pas me garantir un autre emploi équivalent à mon salaire, et ni à ma condition physique ( les fameuses limitations fonctionnelles ). Ce qui a occasionné la fermeture de mon dossier en tant qu'employé et que je me retrouvais à demeurer chez-moi. Avant ma lésion, j'avais toujours un collègue qui venait chez-moi, lorsque ce n'était pas 3 à 5 collègues. Du coup, je ne les voyais plus après 2 semaines et le dernier que j'ai vu, a été mon partenaire, près de 10 ans après la lésion, qui faisait une balade de bike et est venu s'enquérir de ma santé. C'est là que j'ai compris que la solidarité est une utopie tout en constatant que nous ne valons pas plus qu'un numéro qui pèse peu sur la balance !

Mais tout ça est derrière moi maintenant, j'ai peu mais je suis heureux ! :)


Belle histoire. Tu as complètement tourné la page contrairement à mon ami qui est resté très frustré et très amer de la conclusion de sa situation du moment. Difficile de le côtoyer maintenant, il est très difficile à vivre. Vraiment dommage mais je sais qu'il a vécu quelque chose de très difficile pour lui.

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, samedi 30 décembre 2017, 17:35 (il y a 351 jours) @ Blake

Je dois t'avouer que ce ne fut pas facile puisque en ce moment de vie, je devenais père monoparental de 2 adolescentes. J'ai trimé dur pour ne pas qu'elles soient influencées par la belle-famille mais cela ne les a pas empêché de me laisser tomber à leur majorité lorsque le moment est venu que je vives une autre vie de couple ( un échec total :D ).

Là où ça vraiment été dur pour moi, c'est lorsque ma lésion a été consolidée et que l'employeur ne pouvait pas me garantir un autre emploi équivalent à mon salaire, et ni à ma condition physique ( les fameuses limitations fonctionnelles ). Ce qui a occasionné la fermeture de mon dossier en tant qu'employé et que je me retrouvais à demeurer chez-moi. Avant ma lésion, j'avais toujours un collègue qui venait chez-moi, lorsque ce n'était pas 3 à 5 collègues. Du coup, je ne les voyais plus après 2 semaines et le dernier que j'ai vu, a été mon partenaire, près de 10 ans après la lésion, qui faisait une balade de bike et est venu s'enquérir de ma santé. C'est là que j'ai compris que la solidarité est une utopie tout en constatant que nous ne valons pas plus qu'un numéro qui pèse peu sur la balance !

Mais tout ça est derrière moi maintenant, j'ai peu mais je suis heureux ! :)

Belle histoire. Tu as complètement tourné la page contrairement à mon ami qui est resté très frustré et très amer de la conclusion de sa situation du moment. Difficile de le côtoyer maintenant, il est très difficile à vivre. Vraiment dommage mais je sais qu'il a vécu quelque chose de très difficile pour lui.

________________

Il n'est pas facile de vivre ce genre de situation surtout s'il a vécu à plein et qu'il était heureux de sa situation d'avant. Plus difficile encore lorsque les choses ne se placent pas pour le mieux et que tu trimes dur pour t'en sortir, en magasinant la frustration et de vouloir à tout prix reprendre les rennes de sa vie de la manière la plus positive afin de retrouver les conditions perdues.

Ça m'a pris plusieurs années pour tourner la page et colmater les brèches qui m'ont rendu amer avec la vie. J'ai du accepté la situation, ce qui m'a aidé grandement à voir plus positivement et me prendre en main pour vivre ce petit bonheur que je vis.

Dédé

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, samedi 30 décembre 2017, 19:54 (il y a 350 jours) @ Dédé

Je dois t'avouer que ce ne fut pas facile puisque en ce moment de vie, je devenais père monoparental de 2 adolescentes. J'ai trimé dur pour ne pas qu'elles soient influencées par la belle-famille mais cela ne les a pas empêché de me laisser tomber à leur majorité lorsque le moment est venu que je vives une autre vie de couple ( un échec total :D ).

Là où ça vraiment été dur pour moi, c'est lorsque ma lésion a été consolidée et que l'employeur ne pouvait pas me garantir un autre emploi équivalent à mon salaire, et ni à ma condition physique ( les fameuses limitations fonctionnelles ). Ce qui a occasionné la fermeture de mon dossier en tant qu'employé et que je me retrouvais à demeurer chez-moi. Avant ma lésion, j'avais toujours un collègue qui venait chez-moi, lorsque ce n'était pas 3 à 5 collègues. Du coup, je ne les voyais plus après 2 semaines et le dernier que j'ai vu, a été mon partenaire, près de 10 ans après la lésion, qui faisait une balade de bike et est venu s'enquérir de ma santé. C'est là que j'ai compris que la solidarité est une utopie tout en constatant que nous ne valons pas plus qu'un numéro qui pèse peu sur la balance !

Mais tout ça est derrière moi maintenant, j'ai peu mais je suis heureux ! :)

Belle histoire. Tu as complètement tourné la page contrairement à mon ami qui est resté très frustré et très amer de la conclusion de sa situation du moment. Difficile de le côtoyer maintenant, il est très difficile à vivre. Vraiment dommage mais je sais qu'il a vécu quelque chose de très difficile pour lui.

________________

Il n'est pas facile de vivre ce genre de situation surtout s'il a vécu à plein et qu'il était heureux de sa situation d'avant. Plus difficile encore lorsque les choses ne se placent pas pour le mieux et que tu trimes dur pour t'en sortir, en magasinant la frustration et de vouloir à tout prix reprendre les rennes de sa vie de la manière la plus positive afin de retrouver les conditions perdues.

Ça m'a pris plusieurs années pour tourner la page et colmater les brèches qui m'ont rendu amer avec la vie. J'ai du accepté la situation, ce qui m'a aidé grandement à voir plus positivement et me prendre en main pour vivre ce petit bonheur que je vis.

Dédé

Les gens ne réagissent pas tous de la même façon selon la situation. Dans ton cas, ça semble s'être bien placé avec le temps.

Avatar

Me, my self and I !

par Dédé ⌂ @, samedi 30 décembre 2017, 20:06 (il y a 350 jours) @ Blake

Je dois t'avouer que ce ne fut pas facile puisque en ce moment de vie, je devenais père monoparental de 2 adolescentes. J'ai trimé dur pour ne pas qu'elles soient influencées par la belle-famille mais cela ne les a pas empêché de me laisser tomber à leur majorité lorsque le moment est venu que je vives une autre vie de couple ( un échec total :D ).

Là où ça vraiment été dur pour moi, c'est lorsque ma lésion a été consolidée et que l'employeur ne pouvait pas me garantir un autre emploi équivalent à mon salaire, et ni à ma condition physique ( les fameuses limitations fonctionnelles ). Ce qui a occasionné la fermeture de mon dossier en tant qu'employé et que je me retrouvais à demeurer chez-moi. Avant ma lésion, j'avais toujours un collègue qui venait chez-moi, lorsque ce n'était pas 3 à 5 collègues. Du coup, je ne les voyais plus après 2 semaines et le dernier que j'ai vu, a été mon partenaire, près de 10 ans après la lésion, qui faisait une balade de bike et est venu s'enquérir de ma santé. C'est là que j'ai compris que la solidarité est une utopie tout en constatant que nous ne valons pas plus qu'un numéro qui pèse peu sur la balance !

Mais tout ça est derrière moi maintenant, j'ai peu mais je suis heureux ! :)

Belle histoire. Tu as complètement tourné la page contrairement à mon ami qui est resté très frustré et très amer de la conclusion de sa situation du moment. Difficile de le côtoyer maintenant, il est très difficile à vivre. Vraiment dommage mais je sais qu'il a vécu quelque chose de très difficile pour lui.

________________

Il n'est pas facile de vivre ce genre de situation surtout s'il a vécu à plein et qu'il était heureux de sa situation d'avant. Plus difficile encore lorsque les choses ne se placent pas pour le mieux et que tu trimes dur pour t'en sortir, en magasinant la frustration et de vouloir à tout prix reprendre les rennes de sa vie de la manière la plus positive afin de retrouver les conditions perdues.

Ça m'a pris plusieurs années pour tourner la page et colmater les brèches qui m'ont rendu amer avec la vie. J'ai du accepté la situation, ce qui m'a aidé grandement à voir plus positivement et me prendre en main pour vivre ce petit bonheur que je vis.

Dédé


Les gens ne réagissent pas tous de la même façon selon la situation. Dans ton cas, ça semble s'être bien placé avec le temps.

__________________

Ce ne fut pas facile mais j'ai ajusté au fil du temps car c'est réellement le temps qui permet de changer les situations.

Juste comme ça, je n'ai jamais accepté la situation de ma lésion parce que je suis devenu un marcoux castré sur un divan, moi qui auparavant, je n'étais chez-moi que pour dormir. J'ai du apprivoiser la solitude et m'ouvrir davantage aux choses simples que la vie me présente.

Il faut y parvenir parce que la vie devient un enfer si nous ne réagissons pas positivement.

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Me, my self and I !

par Blake, samedi 30 décembre 2017, 20:55 (il y a 350 jours) @ Dédé

Je dois t'avouer que ce ne fut pas facile puisque en ce moment de vie, je devenais père monoparental de 2 adolescentes. J'ai trimé dur pour ne pas qu'elles soient influencées par la belle-famille mais cela ne les a pas empêché de me laisser tomber à leur majorité lorsque le moment est venu que je vives une autre vie de couple ( un échec total :D ).

Là où ça vraiment été dur pour moi, c'est lorsque ma lésion a été consolidée et que l'employeur ne pouvait pas me garantir un autre emploi équivalent à mon salaire, et ni à ma condition physique ( les fameuses limitations fonctionnelles ). Ce qui a occasionné la fermeture de mon dossier en tant qu'employé et que je me retrouvais à demeurer chez-moi. Avant ma lésion, j'avais toujours un collègue qui venait chez-moi, lorsque ce n'était pas 3 à 5 collègues. Du coup, je ne les voyais plus après 2 semaines et le dernier que j'ai vu, a été mon partenaire, près de 10 ans après la lésion, qui faisait une balade de bike et est venu s'enquérir de ma santé. C'est là que j'ai compris que la solidarité est une utopie tout en constatant que nous ne valons pas plus qu'un numéro qui pèse peu sur la balance !

Mais tout ça est derrière moi maintenant, j'ai peu mais je suis heureux ! :)

Belle histoire. Tu as complètement tourné la page contrairement à mon ami qui est resté très frustré et très amer de la conclusion de sa situation du moment. Difficile de le côtoyer maintenant, il est très difficile à vivre. Vraiment dommage mais je sais qu'il a vécu quelque chose de très difficile pour lui.

________________

Il n'est pas facile de vivre ce genre de situation surtout s'il a vécu à plein et qu'il était heureux de sa situation d'avant. Plus difficile encore lorsque les choses ne se placent pas pour le mieux et que tu trimes dur pour t'en sortir, en magasinant la frustration et de vouloir à tout prix reprendre les rennes de sa vie de la manière la plus positive afin de retrouver les conditions perdues.

Ça m'a pris plusieurs années pour tourner la page et colmater les brèches qui m'ont rendu amer avec la vie. J'ai du accepté la situation, ce qui m'a aidé grandement à voir plus positivement et me prendre en main pour vivre ce petit bonheur que je vis.

Dédé


Les gens ne réagissent pas tous de la même façon selon la situation. Dans ton cas, ça semble s'être bien placé avec le temps.

__________________

Ce ne fut pas facile mais j'ai ajusté au fil du temps car c'est réellement le temps qui permet de changer les situations.

Juste comme ça, je n'ai jamais accepté la situation de ma lésion parce que je suis devenu un marcoux castré sur un divan, moi qui auparavant, je n'étais chez-moi que pour dormir. J'ai du apprivoiser la solitude et m'ouvrir davantage aux choses simples que la vie me présente.

Il faut y parvenir parce que la vie devient un enfer si nous ne réagissons pas positivement.


Ça, ça doit pas être facile de dealer avec cette lésion.

Fil RSS du sujet
powered by my little forum